Tout comme un disque, les sujets varient et ne se suivent pas. Certains sont plus explicites que d’autres.
Des thèmes tels que notre métropole, la belle province ou la scolarité, d’autres plus socialement engagés, quelques rimes pour les adeptes du rap et des motifs plus intimes. Le tout conçu avec amour et humour pour le plaisir en priorité et aussi pour les gens qui, comme moi, n’aiment pas réellement la littérature en général. C’est pourquoi cet ouvrage n’est ni trop lourd ni trop long. Il se savoure dans l’ordre ou le désordre sans information à retenir d’un à l’autre.

Ma mémoire sélective n’a pas su inventer une histoire cohérente du début à la fin.
Cette tentative audacieuse est assez spéciale qui ne ressemble à rien qui existe déjà.

Merci de m’essayer.