fbpx
  • Éric Roger est né à Montréal. Il a grandi dans le quartier Ville-Émard, où la poésie habitait les ruelles. Animateur et journaliste, il a créé, à L’Escalier, Les soirées de poésie-musique Solovox qu'il anime depuis près de 20 ans. Il a participé à plusieurs événements, dont Les Francofolies de Montréal et le Festival de poésie de Caraquet en 2010. Il a publié dans différentes anthologies et revues. On lui doit Le Soleil veut ta peau et Il fait trop beau pour la fin du monde, aux Éditions TNT. Le milieu en toi est son douzième recueil.
  • Avant que le cirque ne se voile assure-toi que le reflet de ta verticalité soit le vrai sommeil interdit j’anime pour les sages qui n’ont que la parole pour se tenir debout j’éclaire la nuit pour ne pas l’éteindre.
  • Un livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective. Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté. Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps. Même prix que le premier livre, publié en 1992, avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour.
  • France Bonneau 2022 66 pages 6 X 9 pouces ISBN : 978-2-925002-75-8 ISBN PDF : 978-2-925002-74-1
    PRIX : 15,00$
    TRANSPORT : 2,25$
    TAXES : 0,75$
    TOTAL : 18,00$
  • Ces « POÈMES ENTRELACÉS » comme le titre l’indique forment un ensemble de textes choisis parmi tous ceux écrits au fil des années. Leurs sujets varient : la nature, notre environnement, la Terre, les êtres humains avec leur vécu, leurs racines, leurs émotions, leurs rêves et leurs désirs. Et bien sûr, cela englobe l’amour, la joie, la peine, la détresse, la solitude, l’espoir, la solidarité et tout le reste. Je ne pourrais livrer ce recueil sans aussi parler de la vie, de la mort…nos défis quotidiens. Pour moi, la voix, le silence et l’écriture restent les meilleurs moyens de libérer mes sentiments et de rejoindre autrui. N’est-ce pas le but premier des mots? Résonner, bruire au cœur du territoire humain. Bref, ouvrez ce livre et vous comprendrez le sens de ma démarche. Ces textes entrelacés vous appartiennent. Sans bruit, nous poursuivrons la marche des vivants de la Terre et prendrons du silence l’humilité des pierres.
  • Pour le service à la clientèle, faites le 1 Pour le travail des enfants, le 2 Pour rejoindre l’expropriation et la stérilisation forcée, le 3 Le rejet de matières toxiques, le 4 Les exécutions arbitraires, le 5 La corruption, collusion, magouilles et fraudes, composez le 666 La falsification de l’Histoire, le 7 La concentration des richesses, le 8 Pour rejoindre la propagande, faites le 9 Pour faire une plainte, veuillez raccrocher et essayer de nouveau. C’était un message enregistré. Salaire minimum & paix sociale est le premier recueil de Xavier Boisrond. Xavier est également auteur, monologuiste, horticulteur et Montréalais de souche. Il aborde les enjeux contemporains avec intelligence, humour et sensibilité... ou pas. Il a la conviction que sa capillarité redonne ses lettres de noblesse à l’expression « Québécois pure laine ». Il promeut également le développement durable et une connexion accrue entre le monde naturel et celui des humains.
  • Dans le paradoxe de l’existence, la vie est fusion du mal et du bien, car le vecteur tangentiel de celle-ci est le résultat des deux (Mal et Bien) simultanément. De la dualité de corps de poussière et de l’âme vivifiante d’énergie… ainsi fut le commencement de l’homme-orchestre par l’embryon bleu qui atteint son minimum équilibre de planète d’eau-de-vie à la suite d’un chaos ancestral de bigbang d’œuf condensé de matières subtiles à réactions de molécules indéfinies et finies. Un résultat d’empreintes d’ambiguïtés qui amène à des êtres créés à l’image des dieux des croyances méconnues et connues et mystérieusement étiquetées de sacré… Dans la quantification de jeux de mots d’implosions ou d’explosions mathématiques, le déplacement en jets de spirales de matières originales finit par procréer ce qu’on appelle « Vie » dans la chimie primitivement modérée. Encore aujourd’hui, dans des équivoques schizophrènes de temps de présages, j’interroge le faux du vrai de l’insolite réalité…
  • TENIR PAROLES présente le parcours singulier de l’auteur-compositeur-interprète Ian Fournier. Explorateur acharné, pourchasseur insatiable des mots et de leur sens, Ian Fournier a survolé les 30 dernières années armé d’un crayon et d’un bout de papier, toujours prêt à témoigner du monde en chanson. Les 108 textes de TENIR PAROLES, regroupés en dix sections, montrent l’originalité de la démarche de l’auteur et témoignent de son enviable liberté: d’un album à l’autre, en tant qu’artiste-producteur, Ian Fournier a pu changer à sa guise de style musical, parfois même radicalement. C’est ainsi que les chansons colligées dans ce recueil, oscillant entre sonorités rock, poésie et histoire, lui confèrent un relief peu commun, miroir de la carrière de l’artiste. TENIR PAROLES, avec ses commentaires autobiographiques, ses textes profonds à la fois philosophiques, intrigants et drôles, nous convie à la découverte d’un poète prolifique autant qu’inspirant.

Aller en haut