fbpx
  • Ce recueil, c’est pour remercier Bilbo Cyr par la poésie et le slam C’est grâce à lui que je suis rendu là aujourd’hui Ce livre est précieux, rempli de souvenirs et de beaux moments d’amitié Moi, je vis ma vie dans le présent Deux années en Gaspésie et au Campoétik Que ça soit dans la forêt ou au milieu de nulle part Je serai toujours chez moi, Uni et entouré d’ami.es que j’ai écouté.es Pis entendu.es slamer Lim Brunet
  • Les Éditions TNT réinventent le numérique avec Après la pluie… Le beau temps Plus de 5 000 exemplaires vendus. Une 3e édition toute particulière ; un livre hybride, mi papier et mi numérique. Chaque poème du livre papier comporte un lien pour vous diriger vers la version numérique. Vous pouvez y laisser votre commentaire et même vos propres textes. Chaque commentaire est lu et obtient sa réponse. La version numérique du poème est en constante évolution. Chaque texte révèle un message, une émotion. Choisissez un texte au hasard et regardez ce qu’il fait remonter en vous. Un jour, un ami m’a donné une phrase. Cette phrase ne s’appliquait pas à moi, à l’époque. Inconsciemment, cette phrase est restée dans le fond de mes connaissances, près des oubliettes. Six mois plus tard, après ma deuxième tentative de suicide, au plus profond de mes ténèbres, cette petite phrase est remontée à la surface. Cette petite phrase m’a permis de faire un premier pas. Un premier pas pour demander l’aide dont j’avais besoin. Ce livre a été écrit avec beaucoup de petites phrases. Si un jour de pluie, une seule de ces petites phrases remonte en toi, il a sûrement mérité d’être lu. Version anglaise : editionstnt.com/produit/its-always-darkest-before-the-dawn/ 
  • Liberté

    $15.00
    Un livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective. Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté. Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps. Même prix que le premier livre, publié en 1992, avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour.
  • Avant que le cirque ne se voile assure-toi que le reflet de ta verticalité soit le vrai sommeil interdit j’anime pour les sages qui n’ont que la parole pour se tenir debout j’éclaire la nuit pour ne pas l’éteindre.
  • Le recueil Extraits en spirales est un alliage de mots, en élan d'alchimie, qui dénoncent et interrogent les failles du temps au lieu de se suicider de silence. La schizophrénie sature l'encre et conçoit des rêves qui deviendront des acquis dans le futur...  
  • Magie ancestrale Je suis l'enfant unique De la solitude Je suis la fiction téléportée Des satellites astraux
    Il fait trop beau pour la fin du monde est le 11e recueil de poésie d'Éric Roger. Éric a participé à plusieurs spectacles de poésie partout au Canada, dont aux Francofolies de Montréal et au Festival acadien de poésie de Caraquet. Depuis 17 ans maintenant, il produit et anime les soirées de poésie-musique SoloVox.
  • Je me suis dit guide de ma vie pendant mes jeunes années, plus têtu qu’un âne et certain que l’indépendance était la meilleure chose pour moi; je réalise à l’instant que j’ai toujours eu besoin des autres. C’est sur mon quai de papier que je cède cette ignorance et mes pieds aux courants rudes et engourdissant de cette eau dédaigneuse.
    Extrait du texte Sur le sofa de mes dessins.
  • Éric Roger est né à Montréal. Il a grandi dans le quartier Ville-Émard, où la poésie habitait les ruelles. Animateur et journaliste, il a créé, à L’Escalier, Les soirées de poésie-musique Solovox qu'il anime depuis près de 20 ans. Il a participé à plusieurs événements, dont Les Francofolies de Montréal et le Festival de poésie de Caraquet en 2010. Il a publié dans différentes anthologies et revues. On lui doit Le Soleil veut ta peau et Il fait trop beau pour la fin du monde, aux Éditions TNT. Le milieu en toi est son douzième recueil.
  • Dans le paradoxe de l’existence, la vie est fusion du mal et du bien, car le vecteur tangentiel de celle-ci est le résultat des deux (Mal et Bien) simultanément. De la dualité de corps de poussière et de l’âme vivifiante d’énergie… ainsi fut le commencement de l’homme-orchestre par l’embryon bleu qui atteint son minimum équilibre de planète d’eau-de-vie à la suite d’un chaos ancestral de bigbang d’œuf condensé de matières subtiles à réactions de molécules indéfinies et finies. Un résultat d’empreintes d’ambiguïtés qui amène à des êtres créés à l’image des dieux des croyances méconnues et connues et mystérieusement étiquetées de sacré… Dans la quantification de jeux de mots d’implosions ou d’explosions mathématiques, le déplacement en jets de spirales de matières originales finit par procréer ce qu’on appelle « Vie » dans la chimie primitivement modérée. Encore aujourd’hui, dans des équivoques schizophrènes de temps de présages, j’interroge le faux du vrai de l’insolite réalité…
  • La plupart du temps, mon esprit vagabonde Les voies sont multiples et les idées abondent Non, je ne suis ni un motard ni un clodo Appelez-moi Normand le hobo Je traque les mots C’est ma voie, mon chemin de faire.   La majorité des textes de ce recueil ont été écrits en 2015, quelques-uns plus anciens y ont été intégrés. 2016 marquait le 25e anniversaire de la mort du célèbre trompettiste de jazz Miles Davis et un volet de ce recueil lui est consacré, ainsi qu’à d’autres immortels de cette musique classique des Afroaméricains. Auteur éclectique, Normand Lebeau a d’abord rédigé des nouvelles avant de se lancer à fond de train dans la prose poétique. Il est également un parolier prolifique. Écrire, c’est la drogue qui coûte la moins chère et qui dure le plus longtemps.
  • Ces « POÈMES ENTRELACÉS » comme le titre l’indique forment un ensemble de textes choisis parmi tous ceux écrits au fil des années. Leurs sujets varient : la nature, notre environnement, la Terre, les êtres humains avec leur vécu, leurs racines, leurs émotions, leurs rêves et leurs désirs. Et bien sûr, cela englobe l’amour, la joie, la peine, la détresse, la solitude, l’espoir, la solidarité et tout le reste. Je ne pourrais livrer ce recueil sans aussi parler de la vie, de la mort…nos défis quotidiens. Pour moi, la voix, le silence et l’écriture restent les meilleurs moyens de libérer mes sentiments et de rejoindre autrui. N’est-ce pas le but premier des mots? Résonner, bruire au cœur du territoire humain. Bref, ouvrez ce livre et vous comprendrez le sens de ma démarche. Ces textes entrelacés vous appartiennent. Sans bruit, nous poursuivrons la marche des vivants de la Terre et prendrons du silence l’humilité des pierres.
  • D'une couche à l'autre  Un jour, je devrai me remettre aux couches  À moins que le coucher éternel ne survienne avant  Vous aimez écrire, jouer avec les mots?  Contrairement à beaucoup d'autres humains  Vous êtes prêts à admettre que vous êtes de grands bébés  Toutes et tous autant que vous êtes, des poupons format géant  Vous aurez eu l'esprit ludique d'un bout à l'autre  Et c'est sans grande surprise que vous passerez, à l'heure du retour  D'une couche à l'autre et à la dernière, vous aurez fait le tour.

Aller en haut